Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 28 NOVEMBRE 2001


Jeudi 29 novembre, lors de l'examen par le Sénat des crédits pour 2002 du ministère des affaires étrangères, Madame Danièle Pourtaud (Paris - Socialiste), rapporteur pour avis de la commission des affaires culturelles, présentera la position de la commission sur la politique des relations culturelles, scientifiques et techniques

- Les mesures nouvelles prévues dans ce domaine, très significatives, permettront la poursuite en 2002 de la modernisation de l'audiovisuel extérieur, priorité des priorités, sans léser les autres politiques intéressant la commission des affaires culturelles.

- C'est pourquoi il est possible de porter un regard approbateur sur un projet de budget qui privilégie les médias, porteurs de notre vision du monde, l'enseignement français à l'étranger, vecteur de la francophonie et de la francophilie, l'accueil des étudiants étrangers en France, garant du contact avec les élites de demain, et le réseau des établissements culturels, instrument d'une présence finement adaptée aux conditions locales.

- A titre d'exemple, la télévision extérieure a obtenu de beaux succès avec l'opérateur francophone TV5, qui est devenu la troisième chaîne internationale de télévision, qui peut atteindre actuellement plus de 130 millions de foyers, et qui bénéficie de résultats d'audience excellents dans de nombreux pays.

Le point noir de la réforme de TV5 entreprise en 1998 était TV5 Amérique, placée sous la responsabilité d'un consortium de télévision québeco-canadien basé à Montréal. Les ministres responsables ont donc décidé le 22 juin dernier le rapatriement à Paris des signaux nord et sud-américains sous la responsabilité de TV5 Europe, rebaptisée TV5 Monde.

Le premier août dernier, deux programmes, démarqués de celui de TV5 Europe, ont alors été lancés depuis Paris, l'un vers les Etats-Unis, l'autre vers l'Amérique latine, avec 11 % de programmes canadiens contre 35 % auparavant.

L'effort se poursuit : en 2002, une mesure nouvelle de 25,4 millions de francs (3,87 millions d'euros) sera dévolue en totalité à la chaîne et un redéploiement complémentaire de 8 millions de francs (1,22 million d'euros) permettra de poursuivre les améliorations de la programmation.