Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 29 NOVEMBRE 2001


LE SÉNATEUR MICHEL MOREIGNE PRÉSENTE AU SÉNAT LES CRÉDITS DU SGDN

Le sénateur Michel Moreigne (soc-Creuse), rapporteur spécial de la commission des finances du Sénat, présidée par Alain Lambert (UC-Orne), présente, le 30 novembre en séance de nuit, le rapport sur les crédits du Secrétariat général de la défense nationale (SGDN) lors du débat budgétaire pour 2002.

Tout en se félicitant du renforcement du rôle et des moyens du SGDN, dans l'appareil de l'Etat, M. Moreigne se soucie de la prévention et de la protection aux dangers nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC). S'appuyant sur les conclusions du rapport Sanson, sur les tempêtes, et avant les premiers comptes rendus concernant l'explosion de Toulouse, il s'interroge sur nos procédures d'urgence dans le cas de catastrophe étendue à une grande partie du territoire.

Il lui apparaît que les responsabilités doivent être redéfinies et, au delà d'une incontournable réforme de nos plans d'urgence, il plaide pour la mise en place d'une politique civile de défense en faveur de la protection des populations. Le sénateur suggère donc la mise à l'étude d'un dispositif interministériel de gestion des crises et réaffirme, en conséquence, que le SGDN, repositionné comme lieu de convergence de la sécurité intérieure et extérieure, s'impose comme un instrument majeur de cette refondation de notre défense non militaire.

Enfin, compte tenu de l'effort en faveur des missions essentielles du SGDN, tant traditionnelles que nouvelles, qui ressort de ce budget, la commission des finances, suivant la proposition de son rapporteur spécial, propose au Sénat l'adoption des crédits du SGDN pour 2002.