Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 10 mai 2002


Farm Bill et Doha : le Sénat prend acte du revirement américain

L'augmentation de 70% des subventions agricoles dans le projet de loi-« farm bill »- en cours d'adoption aux Etats-Unis préoccupe les sénateurs, qui n'ont pas oublié les termes de l'accord conclu à Doha par les membres de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC).

  Alors que « l'agenda pour le développement » adopté à Doha prévoit une réduction des subventions publiques à l'agriculture, quelle que soit leur forme, le « farm bill » représente un déni complet de l'engagement qu'avaient alors souscrit les Américains. Les sénateurs de la Commission des Affaires économiques, membres du groupe de travail sur l'OMC, prennent acte de ce revirement, condamnable au regard des règles de l'OMC.

  Ce revirement intervient à l'heure où la Commission européenne étudie les modalités d'une prochaine révision de la Politique agricole commune (PAC) : les Sénateurs veilleront à ce que cette réforme de la PAC n'accentue pas l'asymétrie des politiques agricoles entre les deux rives de l'Atlantique.