Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 2 OCTOBRE 2002


THIERRY BRETON À FRANCE TÉLÉCOM : LA NOMINATION DU REDRESSEMENT

« La nomination de Thierry Breton à la tête de France Télécom me paraît marquer le début de la sortie de notre opérateur historique du cercle vicieux boursier dans lequel il est aspiré depuis dix mois » a déclaré Gérard Larcher (RPR, Yvelines), Président de la Commission des Affaires économiques, à la suite du Conseil des ministres d'aujourd'hui. 

France Télécom est une entreprise qui demeure extrêmement profitable (5,2 milliards d'euros de bénéfices opérationnels en 2001 ; 3,2 milliards d'euros au 1er semestre 2002) et bénéficie du soutien déclaré de son actionnaire majoritaire : l'Etat. Même si l'importance de sa dette et la question des fonds propres la placent objectivement dans une situation délicate, elle ne mérite pas l'excès d'opprobre des marchés financiers qu'elle connaît aujourd'hui, a estimé le sénateur, auteur de plusieurs rapports sur l'entreprise publique. 

Gérard Larcher s'est dit convaincu que Thierry Breton serait, avec l'ensemble des cadres et salariés, l'homme du redressement dès lors qu'il dira la vérité aux personnels et les mobilisera sur un projet d'entreprise soutenu par l'Etat. De là résulteront, selon lui, la restauration de la confiance et un retour à une plus juste appréciation de la réalité.