Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 8 OCTOBRE 2002


Le Sénat exprime son émotion et son indignation après l'agression 

dont a été victime M. Bertrand Delanoë

A la reprise de sa séance du 8 octobre 2002, le Président de séance , M. Daniel Hoeffel, vice-président du Sénat a fait part au nom du Sénat tout entier, de son émotion et de son indignation face à l'agression dont a été victime, dans la nuit de samedi à dimanche, à l'Hôtel de ville de Paris, M. Bertrand Delanoë.

Il a indiqué que M. Christian Poncelet, président du Sénat avait d'ores et déjà envoyé un message d'amicale sympathie au Maire de Paris.

Au nom de tous les sénateurs, il a exprimé à M. Bertrand Delanoë, qui fut sénateur de 1995 à 2001, leur entière solidarité et leurs souhaits de prompt rétablissement

M. Claude Estier et M. Jack Ralite ont associé le groupe socialiste et le groupe communiste, républicain et citoyens aux propos du Président de séance. M. Daniel Hoeffel a indiqué que l'ensemble des groupes de la majorité sénatoriale partageait l'émotion suscitée par cet acte inqualifiable.