Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 5 DECEMBRE 2002


France Télécom : Le plan Breton en résonance avec les stratégies préconisées par la commission des affaires économiques du Sénat

Le plan de redressement de France Télécom qu'a présenté son président, M. Thierry Breton, se situe dans la droite ligne de la position que défend M. Gérard Larcher, président de la Commission des Affaires économiques du Sénat, depuis la publication en avril de son rapport: « France Télécom : pour un avenir ouvert ».

  « Je me félicite que ce plan s'articule en deux temps : on répond d'abord à l'urgence financière par un investissement public porteur d'avenir, et on le fait dans un souci d'euro-compatibilité ; par ailleurs, on laisse le temps au dialogue social pour permettre à notre champion national de redéployer ses ailes », a déclaré M. Gérard Larcher.

  Il constate également avec satisfaction que l'avenir se trouve désormais balisé pour préparer le nouveau décollage. D'une part, un programme interne d'optimisation va se déployer sur trois ans et permettra de dégager des marges de manœuvre, ce qui correspond précisément à la mission assignée à M. Thierry Breton. D'autre part, une plus grande palette de choix industriels est ouverte pour l'avenir : si un projet stratégique le nécessite, la transformation de l'Etat en actionnaire minoritaire de l'entreprise ne fera plus figure de « tabou », dès lors que les intérêts du pays, des salariés de France Télécom et de ses actionnaires seront garantis. M. Gérard Larcher se réjouit que l'orientation tracée au printemps par la Commission des affaires économiques du Sénat soit aujourd'hui retenue par le Gouvernement.

  Enfin, M. Gérard Larcher se dit convaincu que ce projet d'entreprise est à même de redonner un nouvel élan à l'opérateur historique chargé du service public des télécommunications.