Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 10 OCTOBRE 2003


 

M. Henri REVOL, Président du groupe d'études de l'énergie du Sénat, sénateur de la Côte d'Or :  

«Un oui sans réserve à l'EPR»

«Comme l'a montré le Débat national sur les énergies organisé par le gouvernement au printemps dernier, le moment est venu de faire des choix fondamentaux qui guideront notre politique énergétique pour les décennies à venir.

Dans ce contexte, c'est avec une grande satisfaction et beaucoup d'espoir que j'ai pris connaissance de la décision de Madame la Ministre de l'Industrie de proposer au Premier Ministre de soutenir le lancement du programme EPR (réacteur européen à eau pressurisée).

Parallèlement au développement des énergies renouvelables, dont la souplesse et l'adaptabilité sont d'intéressants atouts pour diversifier notre bouquet énergétique, ce choix apparaît comme celui de la logique et de l'ambition. Logique, parce ce réacteur de troisième génération s'inscrit dans la continuité technologique qui a fait de la France un pays phare dans le secteur de l'industrie nucléaire. Ambitieux, parce qu'il participe d'une recherche commune avec nos partenaires européens d'un approvisionnement énergétique toujours plus sûr et plus performant.

Les dramatiques événements de ces derniers mois ont à cet égard montré le degré de dépendance de nos sociétés industrialisées vis à vis de la production et de la distribution d'électricité. C'est pourquoi il faut soutenir avec fermeté les orientations claires et volontaristes qui sont aujourd'hui affichées.»