Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 14 février 2005



Assassinat de M. Hariri : réaction du groupe interparlementaire France-Liban

M. Adrien Gouteyron, président du groupe interparlementaire France-Liban, tient à faire part de sa très vive émotion et de sa profonde indignation ainsi que de celle de l'ensemble des membres du groupe interparlementaire après l'annonce de l'attentat meurtrier qui a tué à Beyrouth une dizaine de personnes, dont M. Rafic Hariri, ancien premier Ministre du Liban durant dix ans.

M. Adrien Gouteyron  a eu le privilège de rencontrer M. Rafic Hariri à de nombreuses reprises et a toujours pu constater sa solidité et la passion qu'il vouait à son peuple comme en témoigne son engagement éminent dans la reconstruction de son pays après les dures épreuves de la guerre.

Cet attentat odieux intervient dans un contexte libanais particulièrement délicat à la veille des prochaines élections législatives. En visant M. Rafic Hariri, homme politique de premier plan, c'est également à la démocratie qu'on a voulu attenter.

M. Rafic Hariri s'est toujours conduit en ami indéfectible de la France, notamment lors de chaque déplacement du groupe interparlementaire France-Liban du Sénat. Il a toujours souhaité recevoir ses membres afin de recueillir leur analyse.

Les membres du groupe d'amitié et M. Adrien Gouteyron  présentent leurs condoléances les plus sincères à l'ensemble de la famille de M. Rafic Hariri, son épouse, ses cinq enfants, sa sœur, Mme Bahia Hariri, reçue en décembre dernier au Sénat, ainsi qu'au peuple libanais à qui ils témoignent leur profond attachement.

 

Contact presse : Bruno LEHNISCH

01 42 34 25 93 ou 33 15

b.lehnisch@senat.fr