Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 17 mars 2005



Soyouz à Kourou :

« Un nouvel atout pour l'Europe de l'Espace » selon le Sénateur REVOL

 

Le Sénateur Henri REVOL, Président de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, vice-président du Groupe parlementaire de l'Espace, se réjouit de la signature par le Premier ministre Jean-Pierre RAFFARIN des accords qui vont permettre le lancement de fusées russes Soyouz depuis le port européen de l'espace de Kourou en Guyane, département français.

Auteur en 2001 d'un important rapport intitulé L'Espace, une ambition politique et stratégique pour l'Europe, le Sénateur avait, dans ses recommandations, fortement défendu cette perspective qui à l'époque était loin de faire l'unanimité dans le monde européen de l'espace.

Dès le début 2008, Arianespace disposera ainsi d'un lanceur supplémentaire de satellites de masse moyenne, avant de compléter sa gamme de lanceurs avec la fusée VEGA, de conception italienne, destinée aux satellites de faible masse (essentiellement scientifiques).

Outre l'intérêt de diversifier la gamme des lanceurs européens, l'arrivée de Soyouz à Kourou permettra de pérenniser la fructueuse collaboration de la France et de l'Europe de l'espace avec la Russie. En 1994, le Sénateur REVOL recommandait déjà dans un rapport de l'Office intitulé Les enjeux des coopérations et des échanges de technologies avec les pays de l'Europe centrale et orientale le renforcement de la coopération franco-russe à partir de l'exploitation commune d'un lanceur russe, recommandation qui déboucha sur la création de la société STARSEM qui depuis plusieurs années utilise des fusées Soyouz au départ de la base de BAIKONOUR, dans le Kazakhstan.

 

Contact presse : Bruno LEHNISCH

01 42 34 25 93 ou 25 13

b.lehnisch@senat.fr