Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 22 Mai 2006



La délégation du Sénat aux droits des femmes s'inquiète de
la perspective de l'organisation d'un « mondial de la prostitution » en marge de la prochaine coupe du monde de football




Au nom de la Délégation du Sénat aux droits des femmes, sa présidente, Mme Gisèle Gautier (UC-UDF, Loire-Atlantique) tient à exprimer sa préoccupation devant la perspective d'un afflux de personnes se livrant à la prostitution dans certaines villes allemandes, en marge de l'organisation de la prochaine Coupe du monde de football.

Ainsi que l'ont dénoncé de nombreuses associations de défense des droits des femmes, en France comme à l'étranger, un véritable trafic d'êtres humains se met en place à cette occasion : plusieurs dizaines de milliers de jeunes femmes, provenant notamment des pays de l'Europe de l'Est et d'Afrique, seraient ainsi contraintes de venir se prostituer en Allemagne.

Cette prostitution forcée massive portera gravement atteinte au respect de la personne humaine et à la dignité de la femme et ne manquera pas de ternir l'image de ce grand événement sportif, particulièrement populaire en France.

Sans vouloir s'immiscer dans les affaires d'un Etat étranger, la Délégation rappelle que des conventions internationales interdisent la traite des êtres humains, notamment dans le domaine de l'exploitation des mineur(e)s.

Avec l'ensemble des autres membres de la Délégation du Sénat aux droits des femmes, Mme Gisèle Gautier souhaite donc que les sportifs, les supporters, et plus généralement l'opinion publique soient largement sensibilisés à ce phénomène qui apparaît profondément contraire aux valeurs humaines sur lesquelles se fonde le sport. Elle a d'ailleurs interrogé le ministre des sports sur les mesures que le Gouvernement entend mettre en œuvre en vue d'une telle sensibilisation.

 Contact presse : Françoise Duvail-Bonnor 01.42.34.25.12 f.duvail-bonnor@senat.fr