Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 10 janvier 2007



M. Douste-Blazy fait le point devant les sénateurs
 sur la situation internationale

M. Philippe Douste-Blazy, ministre des affaires étrangères, a été entendu, le mardi 9 janvier 2007, par la Commission des Affaires Étrangères, de la Défense et des Forces Armées du Sénat, que préside M. Serge Vinçon (UMP, Cher).

Il a réitéré le soutien de la France au Président Mahmoud Abbas et à la formation d'un gouvernement d'union nationale, pour éviter les divisions entre le Fatah et le Hamas. Une réunion du Quartet devrait se tenir à Paris, à la fin du mois, en marge de la conférence sur le Liban du 25 janvier. 

S'agissant du Liban, la conférence qui se tiendra le 25 janvier aura pour objectif de réaffirmer avec force le soutien de la communauté internationale à la stabilité économique et politique du Liban. Cette conférence doit contribuer au rétablissement de la confiance en amenant les financements d'origine internationale nécessaires à la reconstruction du pays et à l'assainissement des finances publiques.

En Somalie, la France plaide pour le retrait à brève échéance des troupes éthiopiennes et leur remplacement par une force africaine internationale dont la présence doit s'accompagner d'une ouverture réelle du gouvernement actuel à l'ensemble des acteurs somaliens, y compris les islamistes modérés.

Concernant le conflit au Darfour, le ministre s'est félicité que la communauté internationale dispose désormais d'un cadre unique agréé par les autorités soudanaises pour le règlement du conflit. Il a souhaité le déploiement rapide d'une force de l'ONU aux frontières du Tchad et de la Centrafrique, la prise en compte de la dimension régionale de la crise et la consolidation du processus de négociation politique. Il s'est néanmoins montré préoccupé face à la poursuite des violences au Darfour. Il a souligné que le Soudan, de par sa position géographique, ethnique et religieuse, est un pays charnière entre le monde arabe et l'Afrique. À ce titre la résolution de ce conflit a valeur d'exemple.

Contact presse : Astrid Poissonnier 01 42 34 22 90  a.poissonnier@senat.fr