Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 08 février 2007



Culturesfrance : le rapport d'information de la commission des finances sur l'opérateur du rayonnement culturel français à l'étranger est en ligne

 

MM. Adrien Gouteyron, rapporteur spécial de la mission « Action extérieure de l'Etat » et Michel Charasse , rapporteur spécial de la mission « Aide publique au développement », au nom de la commission des finances, présidée par M. Jean Arthuis (UC-UDF, Mayenne), rendent public leur rapport d'information[1] intitulé : « CulturesFrance : des changements nécessaires », résultant d'une enquête demandée à la Cour des comptes en application de l'article 58-2 de la LOLF, sur la gestion passée de l'Association française d'action artistique (AFAA), renommée CulturesFrance depuis sa fusion avec l'Association pour la défense de la pensée française (ADPF). CulturesFrance constitue l'opérateur du rayonnement culturel français à l'étranger.

Alors que va venir en discussion au Sénat, le 13 février 2007, la proposition de loi de M. Louis Duvernois (UMP, Français établis hors de France) visant à transformer l'association CulturesFrance en établissement public, le rapport d'information de la commission des finances du Sénat souligne les conditions pour que le changement de statut conduise à une efficacité renforcée de l'action culturelle française à l'étranger. En particulier, ce rapport demande, d'une part, un exercice plus exigeant de la tutelle du Quai d'Orsay, en particulier sur le plan financier et, d'autre part, la réalisation des gains de productivité pouvant légitimement être attendus de CulturesFrance grâce à la fusion entre les deux associations, AFAA et ADPF. Il souhaite que la conclusion d'un contrat « objectifs - moyens » définisse avec précision les priorités culturelles et géographiques, ainsi que des procédures d'évaluation chiffrée de ces priorités.

MM. Adrien Gouteyron et Michel Charasse notent que l'Afrique et l'Europe occidentale regroupent plus de 50 % des actions et du volume financier consacrés par CulturesFrance aux arts de la scène et aux arts visuels. La part des actions consacrées à l'Asie et aux pays émergents doit être renforcée, conformément au contrat de modernisation dans lequel est engagé le Quai d'Orsay. Enfin, le développement croissant des actions de CulturesFrance dans l'Hexagone ne doit pas amputer significativement l'action du réseau culturel à l'étranger qui reste une priorité de l'action culturelle française. CulturesFrance est un outil qui doit répondre aux besoins et à la demande des postes à l'étranger, en les associant toujours davantage aux choix culturels.

Le rapport d'information sur internet : www.senat.fr/rap/r06-061/r06-061.html
Contact presse : Olivier Graftieaux, 01 42 34 25 38, o.graftieaux@senat.fr

[1] Rapport d'information n° 61 (2006-2007) : « CulturesFrance : des changements nécessaires »