Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 4 octobre 2007



Accord dans la péninsule coréenne : un pas vers la paix

Mme Michèle André (Soc, Puy-de-Dôme), vice-présidente du Sénat, présidente du groupe sénatorial d'études et de contact entre la France et la République Populaire Démocratique de Corée, et les membres du groupe accueillent avec satisfaction l'annonce de la signature, aujourd'hui à Pyongyang, d'un document engageant les deux Corées dans un processus de promotion de la paix et de la prospérité économique dans la péninsule.

            La rencontre entre le président sud-coréen, Roh Moo-hyun, et son homologue nord-coréen, Kim Jong-il doit être interprété comme une excellente nouvelle pour la population coréenne et pour la communauté internationale.

            Les deux présidents se sont engagés à mettre en œuvre tous les moyens qui permettraient d'aboutir à la transformation de l'armistice signé en 1953 en un véritable traité de paix.

            Sur les relations intercoréennes, les deux pays ont approuvé un accord sur le rétablissement du transport de fret interrompu depuis plus de cinquante années. Des réunions entre ministres et responsables de la défense sont également prévues, de même que la mise en place d'une zone de coopération autour de la frontière maritime entre les deux pays en mer Jaune.

            Enfin, concernant la dénucléarisation de la RPDC, il apparaît que les engagements pris dans le cadre de l'accord international à six pays (deux Corées, États-Unis, Japon, Chine et Russie) signé le 13 février à Pékin, progressent rapidement et de manière significative.

            La RPDC a procédé à la fermeture mi-juillet de son principal site nucléaire, acceptant de déclarer tous ses programmes atomiques et de démanteler toutes ses installations existantes. Sous la supervision des Etats-Unis, le démantèlement des installations de Yongbyon doit intervenir avant le 31 décembre. A cette même date la RPDC s'est engagé à dévoiler la « liste complète » de ses installations nucléaires.

            Sept ans après le premier sommet historique, le groupe sénatorial d'études et de contact se félicite que la péninsule coréenne s'engage durablement sur un chemin vertueux de normalisation et de paix.

Contact : Patrick Gagnepain : 01 42 34 22 46 p.gagnepain@senat.fr