Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 18 décembre 2007



Le numéro unique d'identification des personnes physiques

Le service des études juridiques du Sénat vient de publier une étude de législation comparée sur le numéro unique d'identification des personnes physiques dans onze pays européens : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède et la Suisse.

En France, la CNIL s'oppose à l'emploi d'un tel numéro. L'analyse des dispositions étrangères montre que la position de la CNIL ne constitue pas une exception.

En effet, l'étude distingue trois groupes de pays :
- ceux qui ont introduit un numéro unique d'identification des personnes physiques (Belgique, Danemark, Pays-Bas et Suède) ;
- ceux qui ne l'ont pas fait, mais qui, de facto, utilisent un identifiant sectoriel comme numéro unique d'identification (Espagne, Italie et Suisse) ;
- ceux qui sont opposés à la création d'un numéro unique d'identification (Allemagne, Autriche, Grande-Bretagne et Portugal).

Ce document est à votre disposition sur internet : www.senat.fr/noticerap/2007/lc181-notice.html  

Contact presse : Ali Si Mohamed   01 42 34 25 11   a.si-mohamed@senat.fr