Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 20 décembre 2007



ARCTIQUE, ANTARCTIQUE, TERRES AUSTRALES :
UN ENJEU POUR LA PLANÈTE, UNE RESPONSABILITÉ POUR LA FRANCE

Le groupe d'études sur l'Arctique, l'Antarctique et les Terres australes présidé par M. Christian Cointat (UMP, Français de l'étranger) et la commission des Lois présidée par M. Jean-Jacques Hyest (UMP, Seine-et-Marne) ont rendu public leur rapport dressant un bilan de la présence française dans les régions polaires et subantarctique.

A l'occasion de l'année polaire internationale 2007-2008 en France, le groupe d'études sur l'Arctique, l'Antarctique et les Terres australes a souhaité étudier plus particulièrement les conditions du développement de la recherche scientifique dans ces régions, qui offrent des conditions d'observation exceptionnelles. La France y entretient une activité scientifique permanente, au sein des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), et participe à des programmes internationaux de recherche.

Les auditions conduites par le groupe d'études ont permis de vérifier que les TAAF et l'Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV), chargé d'offrir un cadre juridique ainsi que les moyens humains, logistiques, techniques et financiers nécessaires au développement de la recherche française dans les régions polaires, ont établi une coopération efficace.

Il incombe en effet aux TAAF, collectivité de la République, et à l'IPEV, groupement d'intérêt public auquel prennent part notamment le ministère de la recherche, le ministère des affaires étrangères et le CNRS, de favoriser, dans le respect d'écosystèmes fragiles, la réalisation des travaux de recherche.

Comme l'ont souligné l'ensemble des personnalités entendues par le groupe d'études, les régions polaires et subantarctiques constituent des lieux d'observation privilégiés de l'histoire du climat, des séismes et de la biodiversité. Fortement présente dans ces régions, la France doit en préserver l'équilibre et y développer des activités de recherche en partenariat avec d'autres pays, pour le bénéfice de l'humanité toute entière.

Le rapport souligne la nécessité de pérenniser les programmes de recherche, de développer la participation de la France aux recherches conduites en Arctique et d'assurer le maintien des ressources budgétaires des TAAF, essentielles à l'exercice de leur mission d'appui aux travaux scientifiques.

Le rapport est disponible sur Internet : www.senat.fr/noticerap/2007/r07-132-notice.html

Contact presse : Ali Si Mohamed   01 42 34 25 11  a.si-mohamed@senat.fr