Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 4 avril 2008



AIDE AUX MALADES EN FIN DE VIE

La question débattue au Sénat

Question orale avec débat le mardi 8 avril 2008 à au Sénat

   M. Jean-Pierre Godefroy (Soc - Manche) interrogera Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la santé, de la jeunesse et des sports sur l'aide aux malades en fin de vie et les mesures que le Gouvernement compte prendre sur cette question.

    L'ensemble des groupes politiques s'exprimera au cours du débat qui suivra.

   Vous pourrez suivre les débats en direct sur le site du Sénat : www.senat.fr/direct/index.html

Texte de la question orale avec débat posée par M. Jean-Pierre Godefroy (Soc - Manche)
M. Jean-Pierre Godefroy demande à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative de bien vouloir lui indiquer les initiatives que le Gouvernement compte prendre sur la question des malades en fin de vie. Plusieurs cas récents mettent aujourd'hui en lumière les lacunes de la loi n 2005-370 votée le 22 avril 2005. Certes, en s'inscrivant dans le prolongement de la loi n 1999-477 du 9 juin 1999 garantissant à tous l'accès aux soins palliatifs et de la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades, elle a confirmé la prohibition de l'acharnement thérapeutique et légalisé le double effet. Mais en instaurant un droit « au laisser mourir » qui peut répondre aux situations de malades en fin de vie, elle a volontairement exclu la question « de l'aide active à mourir ». Comme l'avait déjà proposé le groupe socialiste du Sénat en 2005, il semble aujourd'hui nécessaire d'aller plus loin vers la reconnaissance d'une exception d'euthanasie qui permettrait de gérer les cas exceptionnels pour lesquels les soins palliatifs ne peuvent apporter la solution.

Contact presse : Ali Si Mohamed    01 42 34 25 11   a.si-mohamed@senat.fr