Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 8 juillet 2008



Les arts culinaires, patrimoine culturel de la France :
un éclairage sur le projet de candidature à l’UNESCO

 Dans son rapport d’information intitulé « Les arts culinaires : patrimoine culturel de la France », dont la commission des affaires culturelles du Sénat a adopté les conclusions à l’unanimité, Mme Catherine Dumas (UMP – Paris) apporte un éclairage sur le projet de candidature de la France auprès de l’UNESCO pour l’inscription de sa gastronomie au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

En effet, à l’occasion de l’inauguration du Salon de l’Agriculture le 23 février dernier, le Président de la République a souhaité que la France soit le premier pays à demander la reconnaissance de son « patrimoine gastronomique » dans ce cadre. Cette annonce a suscité un réel enthousiasme chez nombre de professionnels du secteur, qui y ont vu un signe fort de reconnaissance de nos arts culinaires comme un élément essentiel de notre culture et de notre identité. Cette initiative a également fait naître, cependant, des interrogations.

Alors qu’une mission se met en ordre de marche pour préparer le dossier de candidature, et après avoir auditionné plus de vingt personnalités, adhérant ou non à ce projet, Mme Catherine Dumas formule des propositions qui s’articulent autour de deux grands axes :

- d’une part, donner à ce projet fédérateur, qui s’inscrit dans une démarche diplomatique complexe et délicate, les meilleures chances de succès ; il est nécessaire, en ce sens, de trouver un angle d’approche pertinent et de bien préciser le champ de la demande, afin que celle-ci soit en phase avec l’esprit et la lettre de la convention de l’UNESCO ;

- d’autre part, convertir cet élan mobilisateur en « sursaut », pour répondre aux défis de la transmission et de la mise en valeur de ces savoir-faire qui constituent un patrimoine vivant ; les propositions renvoient aux enjeux suivants : développer l’éducation au goût, valoriser des métiers de passion et encourager l’innovation ; notre cuisine française a également un message fort à porter pour promouvoir un modèle d’agriculture durable et favoriser le dialogue entre les peuples et les cultures.
 

Le rapport et sa synthèse sur internet : www.senat.fr/noticerap/2007/r07-440-notice.html

 

Contact presse : Astrid Poissonnier - 01 42 34 22 90 - a.poissonnier@senat.fr