Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 18 septembre 2008



La présidente de la délégation du sénat aux droits des femmes
 regrette la faible représentation des femmes
 dans les cabinets ministériels

Mme Gisèle Gautier (UMP, Loire-Atlantique), présidente de la délégation du Sénat aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, avait déposé une question écrite en décembre 2007 afin d'interroger Mme Valérie Létard, secrétaire d'État chargée de la solidarité, sur la représentation des femmes au sein des cabinets ministériels.

À l'examen de la réponse à cette question écrite, publiée en juin dernier, elle regrette que la présence des femmes dans les cabinets ministériels reste faible.

En effet, selon cette réponse[1], la proportion de femmes aux fonctions de responsabilité est très réduite. En janvier 2008, parmi les directeurs de cabinet, on comptait 29 hommes et seulement 4 femmes, et parmi les directeurs adjoints de cabinet, 21 hommes et 6 femmes. De même, les femmes n'étaient que 7 à exercer les fonctions de chef de cabinet, contre 26 hommes. Beaucoup de cabinets ne comportent aucune femme dans ces fonctions de responsabilité.

De plus, Mme Gisèle Gautier s'étonne de constater que même les cabinets des femmes ministres sont généralement peu féminisés.

Cependant, certains cabinets ministériels pourraient mériter une distinction particulière en matière de parité : par exemple, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État chargée de l'écologie, ou M. Martin Hirsch, haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, ont nommé des femmes directrices de cabinet.

Contact presse : Ali Si Mohamed - 01.42.34.25.11 - a.si-mohamed@senat.fr

[1] Un tableau détaillé de la représentation des femmes dans les cabinets ministériels est disponible sur demande.