Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 6 octobre 2008



La délocalisation à Aix-les-Milles de l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers
de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP) : un effort pour l’avenir
 

M. Claude Haut (Soc, Vaucluse), rapporteur spécial de la mission « Sécurité civile », au nom de la commission des finances, présidée par M. Jean Arthuis (UC-UDF, Mayenne), a rendu public son rapport sur l’ENSOSP, disponible sur le site internet du Sénat à l’adresse suivante : www.senat.fr/noticerap/2007/r07-484-notice.html

Ce contrôle budgétaire a été effectué en association avec Mme Catherine Troendle (UMP, Haut-Rhin), rapporteur pour avis de la commission des lois sur la mission « Sécurité civile », et portait essentiellement sur la délocalisation de l’ENSOSP de Nainville-les Roches (Essonne) à Aix-les-Milles (Bouches-du-Rhône).

Le coût total de l’opération est évalué à 93,6 millions d’euros. Le financement est assuré à 56 % par l’Etat et le reste par les collectivités territoriales, dont 33 % pour le seul conseil général des Bouches-du-Rhône. Le budget de fonctionnement de l’école s’établit pour 2008 à 23,3 millions d’euros principalement financés par les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). Si l’école dispose en 2008 d’un effectif de 155 postes, elle rencontre cependant, en matière de recrutement, des difficultés d’attractivité de carrière.

Les deux parlementaires qui se sont déplacés sur les sites ont pu constater la forte implication des personnels concernés par ce projet et s’informer sur l’état d’avancement des travaux. Si le plateau technique, implanté à Vitrolles, est en voie d’achèvement, en revanche, la construction du pôle pédagogique vient juste de débuter. Ils ont, par ailleurs, relevé que l’enveloppe prévue pour l’acquisition de la réserve foncière nécessaire à la montée en puissance de l’école n’était plus suffisante, du fait de l’augmentation du prix du foncier. Par conséquent, l’ENSOSP n’a plus les moyens financiers de ses ambitions.

En conclusion, le rapporteur spécial considère qu’à ce stade des efforts financiers et humains déjà consacrés au développement de l’école à Aix-les-Milles il est impératif de lever les derniers obstacles que l’ENSOSP rencontre, afin de lui garantir les moyens de sa réussite. 

Contact presse : Olivier Graftieaux, 01 42 34 25 38, o.graftieaux@senat.fr