Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 17 décembre 2008



Pour Gérard Larcher, Président du Sénat,
« La flexicurité est une opportunité
dans le contexte économique actuel »

Gérard Larcher a présenté aujourd'hui à Bruxelles, devant le Conseil des ministres européens chargés de l'emploi et des politiques sociales (EPSCO), le Rapport de la Mission pour la Flexicurité, qu'il a coprésidée avec le Commissaire à l'emploi, aux affaires sociales et à l'égalité des chances, Vladimir Spidla. Cette présentation a entraîné un soutien immédiat de nombreux Ministres du travail européens et notamment ceux du trio Espagne-Belgique-Hongrie, dans le cadre de leur proposition de déclaration conjointe comme futurs Présidents de l'Union européenne en 2010 et 2011.

Chargé début 2008, par la Commission européenne et à la demande du Conseil, de représenter la France dans cette Mission, Gérard Larcher, qui a effectué, pour cette occasion, plusieurs déplacements en Europe, se félicite du dialogue noué entre les Etats membres et les échanges d'expériences que la Mission a rendu possibles.

L'objectif de la Mission était de définir les défis et les opportunités de la flexicurité pour les marchés du travail européens dans un contexte de changements de grande ampleur. A l'arrivée, la Mission démontre le caractère inexact de l'idée préconçue selon laquelle la flexicurité est une notion favorisant les employeurs.

« Bannissons les a priori : la flexicurité permet d'apporter davantage de sécurité et de souplesse dans les modalités de travail aussi bien dans l'intérêt des entreprises que dans celui des travailleurs. Elle est la réponse aux besoins nouveaux tout en apportant le degré de protection nécessaires » explique Gérard Larcher pour qui l'idée européenne de flexicurité consiste en une approche intégrée : flexibilité et sécurité aussi bien pour l'employeur que pour le salarié.

Le rapport souligne les avantages tant pour les employeurs que pour les salariés du volet « flexibilité », qui permet une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle des salariés et en même temps une plus grande capacité d'adaptation des entreprises, mais aussi du volet « sécurité » avec la sécurisation des parcours professionnels et un système efficace de formation professionnelle pour les salariés et une plus grande sécurité juridique pour les entreprises. La flexicurité offre une palette d'outils opérationnels et efficaces pour faciliter le maintien et la création d'emplois.  

Dans l'établissement des parcours nationaux de flexicurité, les partenaires sociaux doivent être associés à l'élaboration et à la promotion d'orientations politiques en vue de réformer les marchés du travail autour de principes communs. « Deux clés sont indispensables pour réussir la gestion du changement : un dialogue social de qualité, intense et constructif et la confiance entre les partenaires », explique Gérard Larcher, pour qui la participation des partenaires sociaux est un gage de légitimité et d'appropriation des réformes.

  Autre aspect positif : l'anticipation qui permet d'amortir l'impact social des chocs économiques en les devançant et en donnant aux entreprises, comme aux salariés, les moyens d'y faire face dans les meilleures conditions possibles.

  Enfin, Gérard Larcher a insisté sur deux points fondamentaux qui sont ressortis de la Mission : le rôle primordial de la formation professionnelle qui est le moteur de l'adaptation aux mutations du marché du travail et l'importance d'une approche intégrée de la flexicurité.

  Pour lui, « si la flexicurité n'est pas l'alpha et l'oméga de la politique sociale européenne, elle participe pleinement à la recherche combinée de l'efficacité économique et de l'équité sociale qui caractérise le modèle européen dans le monde. A chaque État membre d'imaginer son propre parcours pour maintenir et créer des emplois ».

  Contact Presse Présidence du Sénat :

Nathalie BAHIER, conseiller technique communication et presse - tél. : 01 42 34 38 82

Marion LAMURE, chargée de mission communication et presse - tél. : 01 42 34 36 07