Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 27 janvier 2009



La présidente de la délégation aux droits des femmes
se réjouit de la nomination de deux femmes au Conseil supérieur de l’audiovisuel

Mme Michèle André (soc., Puy-de-Dôme), présidente de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances du Sénat relève avec satisfaction que sur les trois nouveaux membres qui viennent d’être nommés au Conseil supérieur de l’audiovisuel, deux sont des femmes, Mme Françoise Laborde, nommée par le président de la République, et Mme Christine Kelly, nommée par le Président du Sénat.

Elle espère que, par delà leur dimension symbolique, ces deux nominations, qui préservent la parité au sein du collège des conseillers, contribueront à remédier à deux constats opérés tant par la délégation sénatoriale dans son rapport « Quelle place pour la femme dans les médias ? »[1] que par la Commission de réflexion sur « L’image des femmes dans les médias », présidée par Mme Michèle Reiser : le phénomène du plafond de verre qui joue à fond dans le domaine des médias et la place trop limitée qu’occupent les femmes dans le contenu de l’information. 

Contact presse : Sophie de Maistre  01.42.34.36.39  s.demaistre@senat.fr

[1] Rapport d’activité, « Quelle place pour les femmes dans les Médias ? », n° 375 (2006-2007), fait pour l’année 2006-2007 au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, par Mme Gisèle Gautier, sénatrice.