Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 9 juin 2009



Vin rosé : la commission des affaires économiques se félicite d'avoir contribué au retrait du projet européen autorisant le coupage

Suite à l'abandon par la Commission européenne, lundi 8 juin, de son projet de modifier les règles de production du vin rosé, l'« affrontement final » sur la question du coupage, attendu lors du Conseil des ministres en charge de l'agriculture le 19 juin, n'aura donc pas lieu. Le vin rosé de table continuera d'être produit selon des méthodes traditionnelles de vinification, et non par coupage, comme proposait de l'autoriser la Commission européenne.

La commission des affaires économiques du Sénat, qui s'est très largement mobilisée contre ce projet, se félicite de cette décision. Elle avait adopté en ce sens à l'unanimité, le 6 mai, une proposition de résolution européenne déposée par MM. Gérard César (UMP - Gironde) et Simon Sutour (Soc. - Gard), rapportée par le premier d'entre eux et devenue depuis résolution du Sénat.

Insistant sur les inconvénients majeurs que présentait l'autorisation du coupage pour les vins de table rosé -risque de standardisation et d'édulcoration des produits, baisse de la qualité, confusion dans l'esprit du consommateur-, ce texte demandait au Gouvernement de « s'opposer fermement à la suppression de l'interdiction du coupage de vins sans indication géographique de couleurs différentes pour produire des vins tranquilles rosés ».

Les effets cumulés de cette résolution sénatoriale intransigeante, de la forte pression exercée par le ministre de l'agriculture et de la pêche, M. Michel Barnier, sur les instances communautaires et de l'importante mobilisation des viticulteurs français, premiers producteurs mondiaux de vin rosé, auprès de leurs homologues européens, ont permis d'infléchir la position de la commissaire européenne à l'agriculture, Mme Mariann Fischer Boel.

Le débat organisé au Sénat le 11 juin en vue du Conseil des ministres en charge de l'agriculture qui, le 19 juin, doit statuer sur le projet de règlement de la Commission européenne sur les pratiques œnologiques comportant à l'origine la proposition de levée de l'interdiction de coupage, a été maintenu.

Propositions de résolution : www.senat.fr/dossierleg/ppr08-324.html

Contact presse : Ali Si Mohamed   01 42 34 25 11   a.si-mohamed@senat.fr