Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 4 décembre 2009



Inégalité professionnelle et inégalité dans les tâches domestiques :
les deux versants d'un même problème

Mme Michèle André (soc., Puy-de-Dôme), présidente de la Délégation aux droits des femmes, estime que l'inégale répartition des tâches domestiques dans le couple et les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes constituent les deux volets d'un problème de société qu'il convient d'envisager dans sa globalité.

Les récents travaux de l'Institut national des études démographiques (INED) viennent d'apporter une nouvelle fois la démonstration que le partage inégal des tâches domestiques au sein du couple s'accentuait avec la naissance d'un enfant supplémentaire et que celui-ci était la cause d'un décrochage professionnel des femmes : 25 % de celles qui ont accouché d'un premier enfant entre 2005 et 2008 ont cessé ou réduit leur activité et cette proportion s'élève à 32 % pour celles qui ont eu un enfant supplémentaire.

Le ministre du travail a annoncé un vaste programme pour faire progresser l'égalité professionnelle. L'Assemblée nationale envisage d'examiner prochainement une proposition de loi imposant des quotas de femmes dans les conseils d'administration des grandes sociétés. Le projet de réforme territoriale qui vient en discussion devant le Sénat pose le problème de la parité avec une nouvelle acuité. Dans ce contexte, Mme Michèle André estime que cette dimension du problème ne peut être laissée de côté. Elle appelle à son tour des mesures pour inciter les pères à prendre encore davantage leur part dans l'éducation de leurs enfants afin de permettre aux femmes de pouvoir assurer également leurs autres engagements.

Contact presse : Sophie de Maistre,   01.42.34.36.39,   s.demaistre@senat.fr