Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 07 mai 2010



Gérard Larcher en Allemagne :

« Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle étape de la construction européenne »

 

En visite officielle en Allemagne, Gérard Larcher, Président du Sénat, s’est réjoui du vote par le Sénat, à une très large majorité, de l’aide à la Grèce.

 Alors que le Bundesrat et le Bundestag se prononcent cet après-midi sur le plan de soutien de l’Allemagne à la Grèce, Gérard Larcher, accompagné des Sénateurs Jean Bizet, Président de la Commission des Affaires européennes, Jean-Pierre Chevènement, Vice-Président de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées et Catherine Troendle, Vice-Présidente de la Commission des Lois et Présidente du groupe d’amitié France-Allemagne, s’est entretenu avec le Président de la République Fédérale d’Allemagne, les autorités gouvernementales et les parlementaires.

 La délégation française a constaté, dans la crise que traverse l’euro, que les débats et les votes des assemblées françaises et allemandes constituent un signal très fort de la volonté de l’Allemagne et de la France d’assurer la stabilité de leur monnaie commune.

 A un moment où l’Europe est à un tournant, une coopération privilégiée entre la France et l’Allemagne reste plus que jamais la clé de toute solution et doit concerner les parlements nationaux autant que les gouvernements.

 Gérard Larcher souhaite ainsi un renforcement des relations de partenariat entre le Sénat d’une part et le Bundesrat et le Bundestag d’autre part.

 Les réflexions devront porter sur les adaptations éventuelles des traités communautaires, la refonte du pacte de stabilité et de croissance, mais également sur les mesures directement envisageables dans le cadre des traités actuels, en s’appuyant notamment sur les voies tracées par le Président de la République Nicolas Sarkozy et la Chancelière Angela Merkel, dans leur lettre conjointe adressée à MM. Van Rompuy et Barroso.

 Ce travail conjoint devra en particulier approfondir la question de la gouvernance économique qui ne revêt pas, selon Gérard Larcher, « la même dimension symbolique en France et en Allemagne ».

 « Si la France et l’Allemagne trouvent ensemble la tonalité du diapason, l’Union Européenne sera entendue », conclut-il.

 

Contact Presse - Présidence du Sénat :

Nathalie BAHIER, conseiller technique communication et presse : tél. : 01 42 34 38 82