Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 10 juin 2010



GÉRARD LARCHER / QUATRE JOURS A L'ÉCOUTE DE LA GUYANE

 

Gérard Larcher est le premier Président du Sénat à aller à la rencontre des communes de Guyane. Il y a séjourné quatre jours du 6 au 9 juin pour y rencontrer les élus de l'ensemble du territoire. Accompagné des deux Sénateurs guyanais, Georges Patient et Jean-Etienne Antoinette, il s'est rendu à Cayenne, Saint-Laurent-du-Maroni, Mana et Kourou.

 "Je suis venu écouter, partager, proposer d'accompagner et me faire le relais auprès du gouvernement des attentes et des espoirs de la population guyanaise. J'ai pu mesurer l'ampleur des défis qu'au quotidien, les responsables de ce territoire doivent affronter" indique Gérard Larcher.

 Face à une démographie galopante (50% de la population a moins de 25 ans), une immigration difficilement contrôlable, un territoire aux dimensions uniques dans la République (superficie égale à celle du Portugal), aux frontières du Brésil et du Suriname, la Guyane est un laboratoire où se construit la modernité de la République.

 Ce déplacement a permis de mesurer la pertinence du comité de suivi sur l'outre-mer conduite par le Sénateur Serge Larcher (PS-Martinique) et Eric Doligé (UMP-Loiret). Il semble aujourd'hui plus qu'indispensable d'examiner l'adaptabilité des textes législatifs à l'outre-mer et notamment à la Guyane.

 Les rencontres avec les élus guyanais, notamment lors du congrès des élus au conseil régional sous la présidence de Rodolphe Alexandre, confirment le choix courageux et précurseur de la population qui, par sa réponse à la consultation de janvier 2010, a affirmé son attachement à la République et sa volonté de s'engager dans une collectivité unique (fusion région-département).

 Le Président du Sénat, conscient des difficultés présentes et à venir, mobilisera dès son retour tant l'Exécutif que les services de l'Etat sur des dossiers majeurs : la crise du logement et la résorption de l'habitat insalubre, l'Université et la formation des jeunes ainsi que les moyens accordés aux forces de sécurité.

 "Le temps d'un plan de rattrapage global est venu" affirme Gérard Larcher.

 A la veille de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, il a tenu à rendre hommage aux figures emblématiques de la Guyane, Gaston Monnerville et Félix Eboué, qui furent des exemples de courage et d'abnégation pour l'ensemble de la République. Il a quitté la Guyane après s'être recueilli devant le monument à la mémoire de Victor Schoelcher.

 

Contact Presse - Présidence du Sénat :

Nathalie BAHIER, conseiller technique communication et presse : tél. : 01 42 34 38 82