Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 6 octobre 2010

Illustration flagrante du retard des établissements publics en matière de parité : le conseil d’administration exclusivement masculin de l’établissement public du Plateau de Saclay .

 

Mme Michèle André (soc., Puy-de-Dôme) regrette vivement qu’aucune femme ne siège parmi les vingt-et-un membres du conseil d’administration de l’établissement public du Plateau de Saclay dont la composition vient d’être complétée par le décret du 24 septembre 2010.

Cet établissement public a pour mission de mettre en œuvre l’opération d’intérêt national tendant à ériger le Plateau de Saclay en pôle de recherche et d’innovation de rang mondial. Son conseil d’administration est constitué de quatre collèges regroupant respectivement les représentants de l’État, ceux des collectivités territoriales ainsi que des personnalités qualifiées issues du monde scientifique et universitaire ou du monde de l’entreprise ou de l’économie.

La composition exclusivement masculine de ces quatre collèges en dit long sur les mécanismes de sélection qui aboutissent à écarter les candidatures féminines pour représenter les administrations d’État, les collectivités territoriales, le monde de la recherche ou celui des entreprises.

Alors que l’on est à quelques jours de la discussion devant le Sénat des propositions de loi relatives à la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les instances de direction des entreprises, ces nominations sont de nature à jeter un doute sur la volonté des pouvoirs publics d’assurer une véritable mixité de la société française.

Contact presse : Sophie de Maistre ' 01.42.34.36.39 s.demaistre@senat.fr