Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Michèle André rappelle que « mère de famille » n’est pas un métier

 Mme Michèle André (soc., Puy-de-Dôme), présidente de la délégation sénatoriale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, juge inacceptable que, dans l’académie de Limoges, un poste d’enseignant de khâgne n’ait pas été proposé aux femmes dès lors qu’elles étaient mères de famille.

Il est particulièrement préoccupant que ce soit une femme, inspectrice de l’éducation nationale, qui ait indiqué qu’elle n’avait signalé ce poste qu’à des collègues hommes ou à des collègues femmes sans enfants, car il demandait « une énorme charge de travail très peu compatible avec le métier de mère de famille ».

Michèle André déplore que, dans une institution pourtant largement féminisée, de tels clichés sexistes continuent de perdurer. Elle estime qu’être « mère de famille » peut représenter tout à la fois un bonheur, une responsabilité, une charge et de multiples tâches, mais qu’il ne s’agit, en aucun cas, d’un « métier ».

Contact presse : Sophie de Maistre  01.42.34.36.39 s.demaistre@senat.fr