Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Crise migratoire en Italie : les vraies réponses seront européennes


Jeudi 21 avril 2011

Une délégation de la commission des affaires européennes du Sénat s’est rendue à Rome les 18 et 19 avril 2011. Le président de la commission, M. Jean Bizet (UMP, Manche) était accompagné de M. Denis Badré, vice-président, (UC, Hauts-de-Seine) et de M. Richard Yung (Soc, Français établis hors de France).
Les conséquences migratoires de la situation en Tunisie et en Libye ont été au cœur de discussions approfondies avec les parlementaires italiens, notamment avec Mme Rossana Boldi, présidente de la commission permanente du Sénat des politiques de l’UE et Mme Margherita Boniver, présidente du Comité Schengen.
Face aux bouleversements politiques sur la rive Sud de la Méditerranée, l’Italie est particulièrement exposée et figure au premier poste des frontières de l’espace Schengen. Elle doit pouvoir compter sur un soutien fort de l’Union européenne et sur la solidarité des Etats membres, tout en faisant preuve de la plus grande responsabilité pour ne pas fragiliser les acquis et le bon fonctionnement de l’espace Schengen.
L’Union européenne doit montrer sa solidarité vis-à-vis de  l’Italie :
– en fournissant plus de moyens matériels et humains aux frontières Sud de l’Europe, notamment dans le cadre de Frontex ;
– en appuyant fermement la négociation d’accords de réadmission efficaces avec les partenaires de la rive Sud ;
– en contribuant à une réponse humanitaire robuste pour gérer un afflux possible de réfugiés en provenance de Libye.
A moyen et long termes, la délégation estime que cet événement démontre l’urgente nécessité pour l’Union européenne de mettre au centre de ses préoccupations la politique de voisinage au Sud.
La délégation de la commission des affaires européennes du Sénat est confiante que le XXIXème Sommet franco italien qui se réunira à Rome, le 26 avril 2011 permettra d’approfondir le dialogue et de souligner le rôle majeur que la France et l’Italie jouent au sein de l’UE sur les questions méditerranéennes.

Contact(s) presse :