Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Disparition de Raymond Aubrac : réaction de M. Jean-Pierre Bel, président du Sénat


Mercredi 11 avril 2012

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, exprime sa vive émotion à l’annonce de la disparition de Raymond Aubrac. Homme de convictions, il s’engagea très tôt dans la Résistance, en compagnie de son épouse Lucie Aubrac.

Fondateur du mouvement Libération aux côtés d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie, il joua avec un remarquable courage un rôle de premier plan dans le combat contre l’occupant nazi, notamment à Lyon. Arrêté à Caluire par la Gestapo, dirigée par Klaus Barbie, en compagnie de Jean Moulin et d’autres dirigeants de la Résistance, le 21 juin 1943, il parvint à s’évader 4 mois plus tard, grâce à Lucie Aubrac, dans des conditions spectaculaires. Raymond Aubrac aura œuvré toute sa vie pour le progrès et contre la résignation face à l’adversité. Très attaché à la laïcité, il s’est notamment mobilisé pour l’instauration d’une paix durable au Proche-Orient.

Jean-Pierre Bel salue le parcours de ce militant inlassable des valeurs de la Résistance qui, à l’occasion du 60ème anniversaire du Conseil national de la Résistance, invita « les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. »

Contact(s) presse :

    M’jid EL GUERRAB
    01 42 34 35 16