Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le groupe d’études « vigne et vin » du Sénat réclame une initiative politique européenne pour maintenir les droits de plantation


Mardi 24 juillet 2012

Mardi 24 juillet 2012, le groupe d’études « Vigne et vin » du Sénat, présidé par M. Gérard César (UMP – Gironde) a procédé à l’audition du président et du directeur de la Confédération des producteurs de vins et eaux de vie de vin à appellations d’origine contrôlées (CNAOC), pour examiner la question du rétablissement des droits de plantation.

A l’unanimité des 22 sénateurs présents, issus de toutes les régions viticoles de France et représentant toutes les formations politiques du Sénat, le groupe d’études a exprimé sa vive préoccupation devant le blocage des discussions à Bruxelles.

Il regrette le manque d’information sur les avancées du groupe de haut niveau mis en place par la Commission européenne et craint que ce groupe ne constitue qu’une manœuvre dilatoire, pour éviter de réexaminer sérieusement la question des droits de plantation.

Il réclame une initiative politique forte et coordonnée au niveau des États membres de l’Union européenne pour décider dès maintenant le maintien des droits de plantation, sans attendre la fin des discussions sur la réforme de la Politique agricole commune (PAC), ce maintien étant demandé par la totalité des États producteurs de vins en Europe.

Contact(s) presse :