Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le groupe d'amitié France-Egypte du Sénat attentif à l'évolution de la transition démocratique en Egypte


Jeudi 13 décembre 2012

Le groupe interparlementaire d’amitié France-Égypte du Sénat a reçu aujourd’hui Son Exc. M. Mohamed Moustafa Kamal, le nouvel ambassadeur de la République arabe d’Égypte qui vient de prendre ses fonctions à Paris.

Au nom de l’ensemble des membres du groupe, sa présidente, Mme Catherine Morin-Desailly (UDI‑UC - Seine Maritime), a rappelé l’importance que revêtait l’amitié franco‑égyptienne, qui s’est toujours déployée dans de nombreuses initiatives, tant au niveau national que territorial.  Soulignant que  les relations entre les deux pays ont toujours été fortes, les sénateurs se sont déclarés attachés à ce que l’Egypte, foyer culturel et intellectuel essentiel, garde toute son influence, sa capacité d’entraînement et sa place centrale dans le monde arabe.

Alors que des manifestations se poursuivent Place Tahrir, l’évolution de la situation politique en Égypte et surtout le texte de la nouvelle Constitution, soumis à référendum le 15 décembre prochain, ont été largement évoqués avec l’ambassadeur. Le groupe d’amitié a souhaité, à cette occasion, réaffirmer solennellement que la transition démocratique devait s’effectuer dans le respect de tous les droits fondamentaux, et plus particulièrement de la liberté de conscience et de culte, de la liberté d’expression et de la presse ainsi que des droits des femmes.

Le groupe d’amitié a également manifesté sa vive préoccupation concernant l’économie égyptienne, touchée par la crise internationale. Le secteur du tourisme est particulièrement frappé et ne retrouvera son plein régime que dans un climat de confiance. A cet égard, les sénateurs ont témoigné de leur souci de garantir la préservation du patrimoine égyptien, richesse exceptionnelle, non seulement pour l’économie du pays mais aussi pour la culture de l’humanité.

Contact(s) presse :