Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Décès de Stéphane Hessel


Mercredi 27 février 2013

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, fait part de sa profonde émotion à l’annonce de la disparition de Stéphane Hessel, à l’âge de 95 ans.

Il salue la mémoire de l’intellectuel, du résistant et du militant des Droits de l’Homme.

Jean-Pierre Bel souligne le caractère exceptionnel de la personnalité de Stéphane Hessel, dont l’histoire personnelle, la double culture franco-allemande et les choix font une figure marquante du dernier siècle. Né en Allemagne en 1917, arrivé en France en 1925, engagé de la première heure dans la Résistance contre le nazisme, il fut prisonnier, déporté, évadé, avant de participer auprès de René Cassin à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

Devenu diplomate, il s’est consacré au dialogue entre les peuples. Homme de mémoire, pour qui la poésie était une nécessité, il a montré que l’âme de l’Europe, dont il a soutenu la construction, avait été dessinée par ces poètes qui l’ont accompagné dans les moments les plus doux et les plus graves de son existence.

Jean-Pierre Bel salue la lucidité et l’énergie d’un homme engagé dans le combat contre les injustices et qui, jusqu’à la fin de sa vie, a su être un éveilleur de conscience, particulièrement attentif aux jeunes générations.

Stéphane Hessel a tracé au cours de sa longue et belle vie un chemin qu’il nous appartient de suivre, contre la résignation et pour la liberté.

Contact(s) presse :

    Jean-Loup Reverier
    01 42 34 38 82