Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Disparition de Françoise Seligmann


Mercredi 27 février 2013

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, exprime sa profonde tristesse devant la disparition de Françoise Seligmann, à l’âge de 93 ans.

Il salue la mémoire de l’ancienne sénatrice des Hauts-de-Seine qui aura milité jusqu’à son dernier souffle pour les valeurs progressistes auxquelles elle a consacré son infatigable énergie.

Jean-Pierre Bel rend hommage au parcours de la résistante, profondément féministe, qui fut une proche collaboratrice de Pierre Mendès-France avant d’adhérer au Parti socialiste en 1974. Présidente d’honneur de la Ligue des Droits de l’Homme, Françoise Seligmann a créé le prix qui porte son nom pour encourager la lutte contre le racisme et la Fondation Seligmann, qui travaille au rapprochement des citoyens de toutes origines et s’est distinguée par son soutien aux projets de jeunes des quartiers sensibles.

Le Président du Sénat souligne également la place prise par la culture dans la vie de cette femme remarquable, qui était membre du conseil d’administration du Théâtre de la Ville et vice-présidente du Théâtre musical du Châtelet, à Paris.

Contact(s) presse :

    Jean-Loup REVERIER
    01 42 34 38 82