Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Disparition de Pierre Mauroy


Vendredi 7 juin 2013

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, exprime sa profonde tristesse devant la disparition de son ami Pierre Mauroy. Figure emblématique du socialisme, cet homme de cœur et de fidélité a incarné les valeurs de progrès, de justice sociale, d’humanisme et de tolérance tout au long de sa vie politique exceptionnelle. Il a su transformer Lille, dont il fut maire pendant 28 ans, en une capitale régionale moderne et dynamique.

Premier ministre de François Mitterrand, Pierre Mauroy, à la tête d’un gouvernement rassemblant toute la gauche, a mis en oeuvre avec courage une politique qui a profondément et durablement marqué le pays. Véritable homme d’Etat, son nom restera attaché à des réformes historiques, comme l’abaissement de l’âge de la retraite, la cinquième semaine de congés payés, l’abolition de la peine de mort, le remboursement de l’IVG ou encore l’indépendance des médias audiovisuels.

Pierre Mauroy a consacré une énergie inlassable à la décentralisation, qu’il concevait comme une "révolution tranquille" destinée à libérer les énergies et à permettre l’appropriation démocratique des décisions par les citoyens. Cette mutation de notre architecture institutionnelle fait aujourd’hui l’objet d’un consensus qui transcende les clivages politiques.

Au Sénat, où il siégea de 1992 à 2011, ce démocrate exigeant fut particulièrement apprécié de tous pour la richesse de son expérience, sa rigueur, sa profonde connaissance des dossiers ainsi que pour sa simplicité et sa courtoisie jamais prises en défaut.

Pierre Mauroy restera une des grandes figures du socialisme français dont il sut faire évoluer la pratique et la doctrine. Jean-Pierre Bel adresse ses sincères condoléances à son épouse, sa famille, ses proches et ses nombreux amis.

Contact(s) presse :

    Julie Rivollier
    01 42 34 35 16