Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente de la délégation, s’alarme de la sanction et de la sévérité des peines prononcées contre les trois militantes de Femen en Tunisie


Vendredi 14 juin 2013

Mme Brigitte Gonthier-Maurin (CRC - Hauts-de-Seine), présidente de la délégation sénatoriale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, a appris avec une vive émotion la décision prise par la justice tunisienne de condamner à quatre mois de prison ferme les trois militantes européennes de Femen venues manifester à Tunis pour demander la remise en liberté de la jeune tunisienne Amina Sboui.

Elle s’alarme de la sanction et de sa sévérité à l’encontre de ces militantes des droits des femmes, parmi lesquelles figurent deux Françaises.

Elle invite l’opinion à apporter son soutien à ces jeunes femmes et à rester vigilante au sort qui leur sera réservé à l’issue de l’appel qu’elles ont, semble-t-il, décidé d’interjeter. Elle demande au ministère des Affaires étrangères d’assurer à nos deux compatriotes toute la protection consulaire à laquelle elles peuvent prétendre.

Contact(s) presse :