Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Journées européennes du patrimoine

Portes ouvertes au Sénat les 14 et 15 septembre 2013


9 septembre 2013

● Le Palais du Luxembourg (le Sénat) et le Petit Luxembourg (en partie) 

 Le Sénat ouvrira ses portes au public le samedi 14 et le dimanche 15 septembre, de 9 h 30 à 17 h 30, sans interruption, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine organisées par le Ministère de la Culture.

 Les visiteurs pourront parcourir, notamment, la salle des Conférences, ancienne Galerie du Trône, longue de 57 m, réalisée en 1852 par Alphonse de Gisors, la Bibliothèque peinte par Delacroix en 1845, l’annexe de la bibliothèque et l’hémicycle, lieu de réunion des séances plénières du Sénat.

Au Petit Luxembourg, lieu de travail du Président du Sénat et de ses collaborateurs, seule une partie des salons de Boffrand sera visible en 2013 en raison de travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Comme chaque année des fonctionnaires du Sénat commenteront les principaux lieux et répondront aux questions des visiteurs sur le rôle et  le fonctionnement de cette assemblée parlementaire ainsi que sur l’histoire du Palais du Luxembourg.

 Entrée du public : 15 et 15 ter rue de Vaugirard - 75006 PARIS

Samedi 14 et dimanche 15 septembre, de 9 h 30 à 17 h 30

 ●  Les serres de culture et les collections du Jardin du Sénat

 Le Jardin du Luxembourg est affecté depuis 1879 au Sénat qui en assure la gestion, la surveillance et la conservation.

 Depuis sa création par Marie de Médicis au 17e siècle, le Jardin du Luxembourg a toujours possédé des collections de plantes dont la première fut celle d’orangers de Marie de Médicis. Depuis le 19e siècle, le jardin est dépositaire d’une collection fruitière héritée des moines chartreux mais également de remarquables collections de plantes tropicales et notamment d’orchidées.

 Ces collections ont parfois participé à la reconstitution d’autres collections, comme celles du Muséum d’Histoire Naturelle ou de l’Ecole nationale d’horticulture de Versailles. C’est aussi à partir de plants de serres du Luxembourg et du Muséum que put être relancée en Égypte la culture du papyrus dont l’espèce d’origine était atteinte de maladie et menaçait de disparaître. Actuellement, la collection la plus digne d’intérêt est certainement celle d’orchidées, et plus particulièrement de Paphiopedilum.

 Des jardiniers accueilleront les visiteurs qui s’interrogent tout au long de l’année sur ces serres dissimulées dans un coin du jardin et habituellement fermées au public. Ils feront partager leur savoir-faire et leurs connaissances.

 Entrée du public : rue Auguste Comte -  place André Honnorat – partie sud du jardin

Samedi 14 et dimanche 15 septembre, de 10 h à 17 h 30

Contact(s) presse :