Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Eloignement de Leonarda Dibrani : avoir une appréciation responsable des faits


Samedi 19 octobre 2013

Le Président du Sénat mesure l’émotion qu’a pu susciter l’éloignement de Leonarda Dibrani, en particulier parmi les lycéens et étudiants. Il relève que le rapport de l’Inspection générale de l’administration sur les modalités de cet éloignement, rendu public ce samedi, doit permettre à chacun d’avoir une appréciation sereine et responsable des faits, en évitant les écueils de la précipitation et de l’approximation.

Jean-Pierre Bel souligne que ce rapport établit clairement que si l’éloignement de la famille Dibrani s’est déroulé dans le respect des règles en vigueur, les forces de l’ordre n’ont pas fait preuve du discernement nécessaire en interrompant une sortie scolaire. Aucune contrainte physique n’a cependant été exercée lors du déroulement des opérations.

Il estime que la proposition du Président de la République, permettant à Leonarda de poursuivre sa scolarité en France, si elle en fait la demande, prend en compte de façon équilibrée le nécessaire respect de la loi et l’exigence d’humanité à l’égard de cette jeune fille éloignée du territoire français dans des circonstances regrettables.

Le Président du Sénat considère que le Chef de l’Etat a pris une décision responsable et fondée. La décision politique doit être inspirée par le respect, mais ne peut être dictée ni par l’émotion, ni par la faiblesse.

Jean-Pierre Bel appelle à des mesures rapides pour que soit clairement interdite toute intervention relative à une mesure d’éloignement dans les espaces et le temps scolaires et périscolaires.

Contact(s) presse :

    Julie RIVOLLIER
    01 42 34 35 16