Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Disparition de Gabriel GARCIA MARQUEZ


Vendredi 18 avril 2014

Jean-Pierre BEL, Président du Sénat, exprime sa très vive émotion après l’annonce du décès de l’écrivain colombien Gabriel GARCIA MARQUEZ.

Le peuple colombien et le monde de la littérature sont en deuil depuis le décès de l’un des plus grands écrivains de l’histoire de la littérature du XXe siècle.

Cet homme incarnait comme nul autre le continent latino-américain. Sous sa plume foisonnante se déployaient les histoires et légendes sud-américaines dans une saisissante épopée. Mêlant l’imaginaire et le réel - en journaliste chevronné, Gabriel GARCIA MARQUEZ avait le souci du détail et de la précision - le prix Nobel 1982 a su rendre compte avec truculence des espoirs et des luttes de son continent. Son œuvre exprime avec magie, la vie, la mort, l’amour, la haine, l’exploitation des faibles et les luttes révolutionnaires, les ambitions nobles et moins nobles dans une sorte de kaléidoscope multidimensionnel.

Jean-Pierre BEL tient à adresser au gouvernement colombien et à son peuple ses sincères condoléances.

La littérature et la poésie perdent une plume, une voix, un ambassadeur de l’humanisme, un écrivain engagé, ancré dans les réalités sociales et politiques de l’Amérique latine.

Jean-Pierre BEL salue la mémoire de ce grand homme. Ses pensées vont également à sa famille et à ses proches.

Contact(s) presse :

    Julie RIVOLLIER
    01 42 34 35 16