Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Reprendre pied en Asie du Sud-est


Mercredi 16 juillet 2014

Un rapport du Sénat fixe une feuille de route à deux ans pour accroître l’influence française dans une région qui fabrique la moitié de la croissance mondiale

Dans leur rapport "Reprendre pied en Asie du Sud-Est", les sénateurs Jean-Claude PEYRONNET (Soc - Haute-Vienne), Christian CAMBON (UMP - Val-de-Marne), André DULAIT (UMP - Deux-Sèvres) et Jean-Claude REQUIER (RDSE - Lot) mettent l’accent sur une zone au fort dynamisme, trop longtemps oubliée.

Agrégés, les 10 États d’Asie du Sud-Est forment la 4ème puissance économique mondiale. Ils attirent 110 milliards de dollars d’investissements étrangers chaque année. Ils consomment, avec des classes moyennes qui se comptent désormais en centaines de millions, et investissent, avec 1.000 milliards d’euros d’infrastructures à construire dans les 10 ans. Ils s’affirment, de plus en plus, comme des acteurs globaux sur la scène internationale.

"Nous avons désormais en Asie du Sud-Est autant de ressortissants qu’en Afrique de l’Ouest, autant d’intérêts économiques qu’en Chine, et en plus nous partageons une vision commune des relations internationales !"  analyse ainsi Jean-Claude PEYRONNET. "Les opportunités sont immenses pour nos entreprises : défense, aéronautique, automobile, infrastructures, énergie, agro-alimentaire, santé, économie maritime…" souligne Jean-Claude REQUIER.

"Comment expliquer que nous n’ayons plus que 150 entreprises françaises en Indonésie, grand émergent au décollage rapide, contre 450 il y a 15 ans ?" s’étonne André DULAIT. Christian CAMBON ajoute : "Nous sommes depuis 20 ans des bailleurs d’aide publique au développement dans ces pays en rattrapage accéléré : où sont les résultats sur le plan économique ?".

Une nouvelle impulsion est évidemment nécessaire. Dans une approche résolument opérationnelle, le rapport dresse une "feuille de route" à deux ans, d’actions concrètes à mener pour accroitre, même avec des moyens désormais comptés, l’influence de la France dans la région.

Pour consulter le rapport sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/notice-rapport/2013/r13-723-notice.html 

Contact(s) presse :