Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Nouveau lanceur Ariane 6 : répondre aux défis de l’Europe spatiale


Jeudi 4 décembre 2014

Le Conseil ministériel de l’Agence spatiale européenne (ESA) a trouvé un accord sur la configuration du nouveau lanceur Ariane 6, qui doit succéder à Ariane 5 en 2020, et garantir à moyen terme la compétitivité des lancements d’Arianespace.

Cette décision est dans la droite ligne du rapport que M. Bruno SIDO (UMP - Haute-Marne) et Mme Catherine PROCACCIA (UMP - Val-de-Marne), sénateurs, ont présenté à l’Office parlementaire en novembre 2012, qui était intitulé "Europe spatiale : l’heure des choix".

L’Office parlementaire approuve en particulier la décision de passer directement d’Ariane 5 à Ariane 6, sans étape intermédiaire, comme cela avait été, à un moment, envisagé.

Le lanceur de nouvelle génération Ariane 6, qui met la priorité sur la réduction des coûts, est seul à même de permettre à l’Europe de répondre à la concurrence internationale et donc de préserver durablement son autonomie d’accès à l’espace.

 

 

 


L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), composé de 18 députés et 18 sénateurs, a pour mission d’informer le Parlement et d’évaluer les lois et les politiques publiques de son ressort. Il est assisté d’un conseil scientifique de 24 experts de réputation internationale.

Contact(s) presse :