Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Déplacement à Strasbourg de la commission d’enquête du Sénat sur la lutte contre les réseaux djihadistes


Lundi 19 janvier 2015

Une délégation de la commission d’enquête sur l’organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe, co-présidée par Mme Nathalie GOULET (UDI-UC - Orne) et M. André REICHARDT (UMP - Bas-Rhin) et dont le rapporteur est M. Jean-Pierre SUEUR (Soc - Loiret), s’est rendue à Strasbourg le lundi 19 janvier 2015.

Au cours de cette journée, les membres de la délégation sénatoriale ont tenu plusieurs réunions de travail à la Préfecture, en particulier avec M. le Préfet de la région Alsace, préfet du Bas-Rhin, qui leur a présenté les moyens mis en œuvre sur le terrain par les services de l’État, les collectivités territoriales, le milieu associatif, en interaction avec l’autorité judiciaire, pour apporter une réponse au phénomène de radicalisation et à ses conséquences. La commission d’enquête a également pu s’entretenir avec les représentants des services de renseignement territorialement compétents et les élus et services en charge de la gestion du contrat local de sécurité couvrant la communauté urbaine de Strasbourg.

Ce déplacement a enfin permis à la délégation sénatoriale d’effectuer plusieurs visites de terrain à la Mosquée du Heyritz, à la maison d’arrêt de Strasbourg et au lycée Mathis, au cours desquelles elle a pu nouer des échanges constructifs avec les acteurs qui sont confrontés au quotidien à ces questions.

Le déplacement de la commission d’enquête en plein cœur d’un territoire confronté, comme tant d’autres, à de nombreux cas de radicalisation a ainsi permis aux Sénateurs d’apprécier la manière dont la réponse de l’État, des collectivités territoriales et des acteurs locaux s’organise sur le terrain, d’en évaluer les forces et les faiblesses, et d’enrichir leur réflexion sur les voies d’amélioration qui pourraient être proposées dans le rapport qui sera rendu public par la commission d’enquête en avril prochain à l’issue de ses travaux. Les évènements tragiques de ces derniers jours et l’ampleur inégalée dans notre pays de ce phénomène de radicalisation montrent en effet tout l’enjeu qu’il constitue pour la sécurité de nos concitoyens et la cohésion nationale.

Contact(s) presse :