Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Entretien de Gérard Larcher, Président du Sénat, avec Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie


Jeudi 26 février 2015

Le Président du Sénat, M. Gérard Larcher, et sa délégation ont eu un entretien, ce 26 février, avec le Président de la Fédération de Russie, M. Vladimir Poutine. Cet entretien, marqué à la fois du sceau de la franchise et de la tradition d'amitié entre la Russie et la France, a permis de passer en revue les principaux sujets de l'agenda international.


Concernant l'Ukraine, le Président Larcher a rappelé que les violations du cessez-le-feu intervenues après son entrée en vigueur le 15 février devaient cesser. Il revenait aux États ayant endossé les accords de Minsk et, singulièrement dans le cadre de cet échange, à la Russie et à la France, de faire en sorte qu'un respect plein et entier des accords par l'ensemble des parties intervienne sans délai.


Le respect plein et entier des accords constitue la pierre angulaire d'une sortie de crise et la clef préalable d'un allègement éventuel des sanctions, adoptées à l'unanimité par les États membres de l'Union européenne, comme le Président Larcher a eu l'occasion de le déclarer devant le Conseil de la Fédération réuni en assemblée plénière le 25 février.


Le Président Larcher a également indiqué au Président Poutine que la volonté de maintenir ouverts les canaux de dialogue parlementaire avait motivé son déplacement à Moscou. Comme les pouvoirs exécutifs, les pouvoirs législatifs devaient être en mesure d'échanger entre eux, sans remettre en cause le cadre qui s'imposait de part et d'autre.


Le Sénat français en particulier, assemblée des territoires, disposait d'une expérience approfondie dans le domaine de la décentralisation, inscrite dans les accords de Minsk. Il était ouvert à un partage d'expériences entre parlementaires des quatre États ayant endossé les accords sur ce thème.


Plusieurs  sujets d'intérêt commun ont également été abordés : la lutte contre le terrorisme lié à l'islamisme radical, la nécessaire stabilisation de la situation au Proche-Orient et la protection des Chrétiens d'Orient.

Contact(s) presse :

    Nathalie BAHIER
    01 42 34 38 82