Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Remise du diplôme de M. Armando Curri à la Cérémonie des MAF


Mardi 3 mars 2015

Gérard Larcher, Président du Sénat, a été informé plus amplement en fin de matinée de la situation spécifique créée par la venue, le 4 mars au Sénat, parmi les lauréats des Meilleurs Apprentis de France, de M. Armando Curri qui est en situation irrégulière au regard du droit au séjour et dont le cas fait l’objet d’une procédure devant le tribunal administratif de Lyon.

Au plan des principes, le Sénat, Institution de la République chargée d’élaborer la loi, se doit de la respecter.

Au plan des réalités, l’apprentissage est une voie d’excellence que le Sénat ne cesse de promouvoir.

Être lauréat sous l’autorité de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France est une réussite qui mérite d’être saluée. La situation créée par le cas d’Armando Curri, sans l’information préalable du Sénat, suscite une réelle contradiction entre les exigences du droit et celles de la promotion de la formation des jeunes.

Sans préjuger de la décision souveraine du tribunal administratif et de celle du gouvernement qui, à tout moment, peut délivrer un titre de séjour, Gérard Larcher a décidé, après en avoir informé le ministère de l’Intérieur, de ne pas faire obstacle à l’accueil de ce jeune dans le cadre strict de la cérémonie organisée par la Société des MOF.

Contact(s) presse :

    Nathalie BAHIER
    01 42 34 38 82