Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le Président du Sénat, Gérard Larcher, dénonce la conception « abusive » de la laïcité de la RATP et exprime sa solidarité avec les Chrétiens d’Orient


Vendredi 3 avril 2015

Le Président du Sénat, Gérard Larcher, dénonce la conception « abusive » de la laïcité de la RATP et exprime sa solidarité avec les Chrétiens d’Orient.

La RATP a demandé que des affiches annonçant qu’un concert organisé en faveur des Chrétiens d’Orient ne fassent pas référence à ceux-ci.

Cette décision résulte d’une interprétation abusive du principe de laïcité.

Elle a pour effet de maintenir le silence sur un drame humanitaire majeur et un génocide culturel, alors que la France et la communauté internationale dans son ensemble doivent se mobiliser davantage pour défendre la cause des Chrétiens d’Orient. Elle n’est pas cohérente avec l’une des orientations traditionnelles de notre politique étrangère : la protection des Chrétiens d’Orient et des minorités.

En Syrie et en Irak, les Chrétiens d’Orient sont, avec d’autres groupes de populations, les premières victimes de Daech et Al-Qaïda.

Le Président du Sénat a donc demandé à la RATP de revenir sur sa décision et de rétablir l’affiche telle qu’elle se présentait initialement ; à l’Etat, au titre de sa tutelle sur la RATP, de mener l’enquête sur les circonstances ayant conduit à une telle décision absurde et sans fondement.

Le Président du Sénat, en lien avec Philippe Bas, le Président de la commission des lois, font part de leur intention d’organiser une audition des responsables de la RATP sur ce sujet dès que possible.

La RATP pourrait utilement apporter sa contribution à l’aide humanitaire aux Chrétiens d’Orient victimes du terrorisme en Irak et en Syrie, auxquels elle a porté préjudice.

Le Président et les Vice-présidents du Sénat ont décidé de soutenir les Chrétiens d’Orient en Irak et en Syrie en mobilisant la dotation parlementaire du Sénat.

Contact(s) presse :