Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Gérard Larcher rencontre son homologue du Sénat polonais, M. Bogdan Borusewicz, pour approfondir la relation franco-polonaise et lui donner un nouvel élan


Jeudi 21 mai 2015

Le Président Larcher, accompagné du Sénateur Charles Guené, qui préside l’Amicale gaulliste, et du Sénateur Jean Bizet, qui préside la Commission des Affaires européennes, a rencontré ce 21 mai le Président du Sénat polonais, M. Bogdan Borusewicz.

Saluant la longue amitié existant entre le Sénat français et le Sénat de Pologne, le Président Larcher a convenu avec son homologue de développer encore les échanges entre leurs deux assemblées.

Ils ont prôné entre la France et la Pologne une relation plus ambitieuse, en particulier dans les domaines politique, économique et pour la préparation des sommets européens. Le Président Larcher a souligné le rôle éminent de la Pologne au sein de l’Union européenne. Il est essentiel qu’à l’approche des principales échéances européennes, la France puisse mieux se coordonner avec la Pologne et favoriser l’émergence d’un socle commun de positions, notamment en matière de politique étrangère et de sécurité ainsi que dans le domaine énergétique.

Le Président du Sénat polonais a réaffirmé son attachement à une Union européenne forte et engagée, faisant face à la fois aux enjeux se posant sur sa frontière orientale et au Sud de la Méditerranée.

Partageant leurs interrogations sur les risques que présente le projet de quotas de réfugiés proposé par la Commission européenne, MM. Larcher et Borusewicz ont souligné ensemble l’urgence de renforcer les stratégies de co-développement et la nécessité de conforter l’agence européenne de surveillance des frontières, Frontex, dont le siège est à Varsovie.

Le Président Larcher a longuement évoqué avec son homologue la situation en Ukraine et les questions de sécurité sur le continent européen. Il a rappelé l’initiative du Sénat français sur le thème de la décentralisation, dans le cadre de la mise en œuvre du volet politique des accords de Minsk (12 février 2015). Les autorités ukrainiennes ont manifesté leur intérêt pour le système français de décentralisation, ainsi que pour le système polonais.

Gérard Larcher a salué les efforts de défense de la Pologne, qui a prévu un plan de modernisation militaire de 30 milliards d’euros d’ici 2022, et son engagement à développer la politique de sécurité et de défense commune de l’Union européenne (PSDC). Le Président du Sénat a appelé de ses voeux une plus grande solidarité européenne, dans le cadre des opérations menées en Afrique notamment, pour lutter contre le terrorisme.

Contact(s) presse :

    Nathalie Bahier
    01 42 34 38 82