Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Délégation à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN

18 juillet 2015 : le Sénat et l’Assemblée nationale ont organisé une réunion exceptionnelle à l’occasion des 60 ans de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN


Samedi 18 juillet 2015

C’est du 18 au 21 juillet 1955 que s’est tenue à Paris la première « Conférence des parlementaires des pays de l’OTAN », au Palais de Chaillot, siège de l’OTAN à l’époque. 158 parlementaires des 14 pays alors membres de l’Alliance atlantique y ont pris part.

Pour commémorer cet événement, la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, qui réunit 11 députés et 7 sénateurs, a organisé au Sénat, une réunion exceptionnelle de ce qui s’appelle désormais l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN).

Venant des pays actuellement membres de l’OTAN, 71 parlementaires et 16 anciens hauts responsables de cette assemblée internationale, dont 11 anciens présidents, y ont pris part.

Les travaux ont duré toute la journée. 

Ils ont débuté par un discours du Président du Sénat, Gérard Larcher, sur la politique de défense et la position de la France dans le monde, notamment suivi d’un message du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Un message du Président de la République a été lu.

Les travaux ont été conduits par Michael Turner, membre de la Chambre des Représentants américaine, président de l’AP-OTAN, Jacques Gautier, sénateur, président de la délégation française à l’AP-OTAN, et Gilbert Le Bris, député, vice-président de la délégation française.

Ils ont porté sur les thèmes suivants : le contexte stratégique en 2015, avec notamment une allocution du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, venu spécialement pour l’occasion, puis les capacités militaires face au contexte stratégique autour du Général Jean-Paul Paloméros, commandant suprême « Transformation » de l’OTAN, du Général Tom Middendorp, chef d’état-major des armées néerlandaises, et du Général Eric Margail, commandant du corps français de réaction rapide, représentant du Général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées françaises, le rôle de l’OTAN et de l’Union européenne et la complémentarité des deux organisations avec Terry Stamatopoulos, secrétaire général adjoint de l’OTAN, et Alain Le Roy, secrétaire général du service européen pour l’action extérieure de l’Union européenne et, pour terminer, le rôle des parlements dans l’évolution et l’avenir de l’OTAN¸ avec notamment l’intervention de Mme Nicole Ameline, députée, ancienne ministre.

Contact(s) presse :