Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

"La publicité n’est pas une variable d’ajustement du budget de France Télévisions" selon Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission de la culture


Mercredi 9 septembre 2015

Mme Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat (UDI-UC - Seine-Maritime) et membre du conseil d’administration de France Télévisions, considère que "la publicité n’est pas une variable d’ajustement du budget de France Télévisions" et qu’"un retour de la publicité après 20 heures constituerait un recul pour l’identité du service public de la télévision ainsi qu’une grave menace pour les autres acteurs du secteur qui doivent déjà faire face à une baisse importante du marché publicitaire depuis plusieurs années". Pour la présidente de la commission de la culture, "sans réflexion globale, c’est l’équilibre du paysage audiovisuel français actuel qui peut se trouver mis en cause au moment où celui-ci doit faire face à la concurrence à l’international des nouveaux géants du numérique."

Mme Catherine Morin-Desailly considère, par ailleurs, qu’"une vraie réforme de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), principal mode de financement des sociétés de l’audiovisuel public, doit impérativement être engagée au plus tard d’ici 2018, afin de consolider ses ressources et qu’il revient d’ici là aux sociétés publiques de poursuivre leurs efforts de gestion. L’heure n’est plus à une hausse continue des ressources des médias de service public".

Mme Catherine Morin-Desailly rappelle qu’elle a "souhaité que des travaux de fond soient menés au Sénat sur la question du financement de l’audiovisuel public". C’est ainsi que la commission de la culture et la commission des finances du Sénat examineront le 29 septembre prochain les conclusions du rapport de MM. Jean-Pierre Leleux (Les Républicains - Alpes-Maritimes) et André Gattolin (Écolo - Hauts-de-Seine) sur le financement de l’audiovisuel public qui devrait présenter des pistes pour un nouveau modèle économique du service public de l’audiovisuel.

Contact(s) presse :