Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Gérard Larcher salue la mémoire du Chancelier Helmut Schmidt, pour qui la relation franco-allemande était à la base « de tout ce qui se fait en Europe »


Mardi 10 novembre 2015

Gérard Larcher apprend avec tristesse la disparition de Helmut Schmidt, Chancelier fédéral allemand de 1974 à 1982 et personnalité demeurée très populaire dans son pays.

Figure éminente du parti social-démocrate allemand (SPD), Helmut Schmidt fut l’artisan, d’abord au Bundestag, puis au gouvernement fédéral, d’une social-démocratie moderne pour lequel « les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain ».

Européen convaincu, qui constatait que l’Allemagne devait assumer son histoire « monstrueuse et unique » et renforcer son intégration européenne, il contribua à donner un nouvel élan au projet communautaire, par l’instauration du système monétaire européen ou la mise en place d’une politique de développement régional, aux côtés du Président Giscard d’Estaing.

Le Président du Sénat souligne que pour le Chancelier Schmidt, la relation franco-allemande était « la base de tout ce qui se fait en Europe ».

Resté un observateur attentif de la vie politique et de l’actualité européenne au cours de ces dernières années, Helmut Schmidt appelait, en 2012, à continuer à travailler pour « cette Union européenne sans égale dans l’Histoire ».

Selon Gérard Larcher, l’Allemagne perd une autorité morale respectée, l’Union européenne, l’un de ses plus ardents défenseurs, et la France, un compagnon lucide.

Gérard Larcher adresse ses très sincères condoléances à sa famille et au peuple allemand.

    Contact(s) presse :

      Nathalie BAHIER
      01 42 34 38 82