Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Chantal Jouanno, présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat, rappelle, dans le contexte issu des derniers attentats, l’importance de l’égalité entre les femmes et les hommes pour lutter contre les intégrismes


Jeudi 19 novembre 2015

À l’heure où la France enterre ses morts, Mme Chantal Jouanno (UDI-UC - Paris) veut rappeler, au nom de l’égalité, la nécessaire unité dans la lutte contre Daech et les idéologies intégristes qu’il diffuse.

Daech, comme Boko Haram et les mouvements intégristes islamistes, ont au cœur de leur pensée la négation même de l’égalité universelle des femmes et des hommes, fondement de notre civilisation.

La reconnaissance de la place des femmes nous distingue de leur barbarie.

En nous élevant contre ces idéologies, nous luttons pour les 2000 femmes et jeunes filles enlevées par Boko Haram, nous luttons pour les milliers d’esclaves sexuelles de Daech, nous luttons contre la "théologie du viol" (cf Abou Bakr al-Baghadadi "une femme capturée deviendra musulmane si dix combattants la violent").

Notre engagement pour l’égalité est un combat pour qu’aucune femme et fille ne voie en France ses droits et sa liberté bafoués par cette idéologie.

Contact(s) presse :


Contact(s) presse :