Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Un programme de travail 2016 de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat alliant suivi des crises et réflexion stratégique


Jeudi 17 décembre 2015

La commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées, présidée par M. Jean-Pierre Raffarin (Les Républicains - Vienne), a constitué 5 groupes de travail autour d’un programme de travail ambitieux pour 2016 :

  • « Bilan des opérations extérieures ». À l’heure où les forces armées françaises sont engagées sur plusieurs théâtres d’opération particulièrement exigeants, le groupe de travail dressera un bilan de ces engagements, en vue d’en dégager des principes pour guider l’action politique. Il assurera le suivi de la crise au Levant et de la lutte contre Daech (opération « Chammal »). Co-présidents : Jacques Gautier (Les Républicains - Hauts-de-Seine) et Daniel Reiner (Socialiste et Républicain - Meurthe-et-Moselle) ; sont également membres de ce groupe : Jean-Marie Bockel (UDI-UC - Haut-Rhin), Jeanny Lorgeoux (Socialiste et Républicain - Loir-et-Cher), Cédric Perrin (Les Républicains - Territoire de Belfort) et Gilbert Roger (Socialiste et Républicain - Seine-Saint-Denis) ;
 
  • « La Turquie, puissance émergente, pivot géopolitique ». La Turquie, qui préside actuellement le G20, est aussi au carrefour de graves crises régionales. Le rapport étudiera également l’évolution politique et la question de l’ancrage à l’Europe de cet État pivot. Co-présidents : Claude Malhuret (Les Républicains - Allier) et Claude Haut (Socialiste et Républicain - Vaucluse) ;
 
  • « Australie : Quelle place pour la France dans le « Nouveau monde » ? ». Dans une région tout autant marquée par l’émergence chinoise face à la traditionnelle présence américaine, que par une vive croissance économique, le rapport se penchera sur la place de la France dans la région Pacifique. Co-présidents : Christian Cambon (Les Républicains - Val de Marne) et Marie-Françoise Pérol-Dumont (Socialiste et Républicain - Vienne) ;
 
  • « Quelle approche globale au Sahel ? ». Ce rapport évaluera, à partir de l’exemple du Mali, l’efficacité de l’aide au développement apportée au Sahel pour stabiliser dans le long terme une région fragilisée par la pauvreté, le terrorisme et les trafics. Co-présidents : Henri de Raincourt (Les Républicains - Yonne) et Hélène Conway-Mouret (Socialiste et Républicain - Français établis hors de France).

La commission a également constitué un Groupe de travail sur la crise des réfugiés pour en analyser les causes profondes, en lien avec les crises qui secouent les pays-source. Co-présidents : Gaétan Gorce (Socialiste et Républicain - Nièvre), Jacques Legendre (Les Républicains - Nord).

Contact(s) presse :